Québec solidaire combattra le travail précaire en modifiant la Loi sur les normes du travail pour :

a) élargir la définition de personne salariée;

b) établir une présomption simple de salariat;

c) rendre obligatoire le versement d’une indemnité de licenciement;

d) imposer l’affichage sur les lieux de travail des droits et des protections prévus dans la Loi sur les normes de travail;

e) obliger les employeurs à respecter le droit du personnel de connaître son horaire de travail au moins une semaine à l'avance

f) éliminer le droit pour l’employeur d'exiger des heures supplémentaires et donner à toute personne employée le droit de les refuser, sans pénalité ni représailles;

g) limiter le nombre maximum d’heures supplémentaires à 520 heures par année;

h) accorder aux personnes salariées le droit de cesser le travail durant :

- la période de repas,

- une pause santé payée de 15 minutes par 3 heures de travail;

j) accorder aux personnes salariées le droit de participer à l’organisation du temps de travail afin de trouver des aménagements pour mieux concilier leurs responsabilités professionnelles et familiales;

k) mieux encadrer le travail précaire ou à temps partiel et les agences de placement temporaire;

l) dans les services publics, cesser tout recours aux agences de placement ou autres ressources externes et reconvertir les heures des agences de placement en emplois à temps complet.

Télécharger la plateforme