Pour réviser la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux et celle des services médicaux, Québec solidaire :

a) recentrera le pouvoir du Ministre sur les grandes orientations du système de santé et de services sociaux;

b) modifiera les mégastructures actuelles au profit d’organisations plus petites pour permettre :

- plus d’autonomie régionale,

- l’implication des communautés,

- la gestion participative,

- des services plus adaptés aux besoins des populations;

c) permettra une diversité de structures locales;

d) renforcera

- les pouvoirs des directions et des conseils d’administration des structures locales,

- leurs devoirs envers leur population;

e) assurera la présence de citoyens et citoyennes et de membres du personnel aux conseils d’administration de manière à respecter la parité et la représentation de la diversité;

f) favorisera la participation du personnel professionnel à la gestion et augmentera l’imputabilité des établissements et des équipes de soins;

g) donnera aux gestionnaires des établissements le pouvoir de gérer les ressources médicales pour mieux assurer la complémentarité des services offerts en GMF et dans le réseau public;

h) intégrera les cliniques réseaux et les GMF aux CLSC et les rendra imputables, comme équipes, par rapport :

- à leurs pratiques,

- à leurs réponses à l’ensemble des besoins de la population,

- aux cibles ministérielles;

j) réduira le salaire des médecin et révisera le mode de rémunération afin de :

- réduire la part de rémunération à l’acte et aller vers une formule mixte de salariat et de capitation,

- remplacer le statut de travailleur autonome par celui d’employé pour les médecins exerçant dans le réseau de la santé.

Dans ce but, un gouvernement solidaire :

- étudiera tous les modes de rémunération pour favoriser la prise en charge multidisciplinaire, la pertinence des soins et la prévention,

- reverra la valeur des actes et des salaires;

k) rendra les données sur la pratique médicale accessibles au Collège des médecins, aux chercheurs et aux journalistes.


 

Télécharger la plateforme