Pour Québec solidaire, la consommation de drogues, de tabac, d'alcool et les autres pratiques pouvant créer une dépendance doivent être considérées sous l’angle de la santé publique. C'est pourquoi un gouvernement solidaire :

a) établira des programmes de prévention et d’éducation pour réduire les risques liés aux drogues et dépendances;

b) décriminalisera la possession simple de l’ensemble des drogues;

c) révisera les politiques publiques sur les drogues et le jeu pour les accorder et les inscrire dans un cadre de santé publique;

d) encadrera l’usage du cannabis :

- en contrôlant la production, la transformation et la distribution du cannabis et en interdisant d’en faire la promotion;

- en appliquant à la consommation du cannabis les limites existantes pour le tabac et l'alcool;

- en remplaçant l'alcootest par un Test de sobriété normalisé (TSN) évaluant les réflexes nécessaires à la conduite automobile; 

- en sensibilisant la population à l'ensemble des causes possibles de facultés affaiblies;

e) réduira peu à peu les revenus que l'État tire de la Régie des alcools, des courses et des jeux pour qu'à terme, ces fonds servent en priorité :

- au contrôle de la production, de la transformation et de la distribution,

- à la prévention, aux soins et à la recherche.

Télécharger la plateforme