Pour protéger les terres agricoles contre tout autre usage et assurer l’occupation dynamique du territoire, Québec solidaire :

a) reconnaîtra les fonctions économiques, sociales et écologiques de l’agriculture avec un nouveau contrat social entre la société québécoise, le monde agricole et le milieu rural;

b) protégera les terres agricoles contre la spéculation foncière et les accords de libre-échange;

c) limitera la spéculation immobilière par une taxe sur les terres de bonne qualité laissées en friche ou trop peu utilisées près des villes;

d) prendra des mesures pour éviter l’achat de grandes terres agricoles par toute personne ou société.

Télécharger la plateforme